Stratégie

Méduses

Projet Méduses : « Il faut résister à la tentation du bougisme »

Entretien avec Florence Dellerie, Jihem Doe, Laura Le Brasseur et Zet

De la bienveillance plutôt que de la compétition, de la vision stratégique réfléchie plutôt que de l’empressement aveugle : autant d’ingrédients nécessaires à un mouvement animaliste efficace et résilient. Discussion avec les quatre animalistes à l’origine du Projet Méduses : Florence Dellerie, Jihem Doe, Laura Le Brasseur et Zet.

La viande végane : redéfinir le véganisme

Parce qu’elle ignore la raison d'être du véganisme, sa définition actuelle ne rend pas correctement compte de la pratique végane. Pire : elle entraîne ses sympathisantes (l’auteur a choisi le féminin par défaut) à concevoir le véganisme comme une fin en soi et non comme un moyen d'action en faveur des animaux. (Partie 2/2 d’un dossier sur la définition du véganisme)

OPIS, laboratoire de réflexion et d’action pour une éthique fondée sur la prévention de la souffrance

Entretien avec Jonathan Leighton

Faire évoluer les législations à l’international pour que soit reconnu comme droit le plus fondamental de tout être sentient celui à ne pas subir de souffrances intenses : c’est la mission que s’est donnée OPIS, pour qui il s’agit là d’une priorité éthique absolue. Entretien avec Jonathan Leighton, son fondateur.

Véganes et éleveurs paysans, deux camps irréconciliables ?

La lutte politique pour les droits des animaux mène les militants animalistes à s’opposer au monde de l’élevage et à contester la légitimité de nombre de ses pratiques actuelles. Mais la politique est aussi l’art de créer des convergences d'intérêt. Celle des abolitionnistes et des éleveurs paysans est-elle souhaitable ?

Demander de réduire, plutôt que d’arrêter ! Une fausse bonne idée…

À propos de Brian Kateman, The Reducetarian Solution (2017)

Pour amener les citoyens vers le véganisme, est-il plus efficace de leur demander d’arrêter complètement leur consommation de viande ou simplement de les inciter à la réduire ? Brian Kateman défend la seconde stratégie dans son livre The Reducetarian Solution (2017). Mais Thomas Lepeltier n’est pas convaincu par son argumentation.

Pour en finir avec la vie !

L’édito de Thomas

De nos jours, beaucoup de personnes défendent les animaux au nom du respect de la vie, du vivant ou de la planète. Cet édito s’élève contre cette tendance qui noie la cause animale dans un vague discours écologiste, se fourvoie sur les principes de l’antispécisme et oublie les premières victimes du spécisme.

Le végane pragmatique

Entretien avec Tobias Leenaert

Les propos de Tobias Leenaert dérangent. Selon lui, le chemin vers un monde végane passe nécessairement par le réductionnisme. Ennemi numéro un de la « police végane », il est pourtant devenu une des figures les plus importantes et influentes du mouvement. Entretien avec le Vegan Strategist, par Élise Desaulniers.
Top