« Lorsqu’on dit humain, tout le monde entend blanc » À propos de Aph et Syl Ko, Aphro-ism (2017)

Pour les sœurs Ko, il ne fait aucun doute que le sort réservé aux non-humains alimente l’animalisation des groupes humains marginalisés. En affirmant sans détour la nécessité d’une prise en compte croisée de ces oppressions, leur ouvrage « Aphro-ism » offre ainsi des clés de compréhension innovantes pour penser l’articulation entre racisme et spécisme.

Lire la suite…