Pourquoi me priver si ça ne sert à rien ?

À l’invitation de l’association Pour l’égalité animale (PEA), Valéry Giroux examinait cinq objections au véganisme formulées non pas par des humanistes ou des spécistes, mais par des animalistes eux-mêmes véganes. Elle revient ici sur l’une d’elles, en l’occurrence celle de l’inefficacité de nos choix alimentaires individuels pour épargner des animaux.

Lire la suite…

Une vérité qui dérange

Xavier Gravelaine est antispéciste et prof de philo au lycée. Il enseigne donc l’éthique animale à ses élèves. Mais voilà, en dépit ou à cause de l’enthousiasme de ces derniers, sa hiérarchie et certains parents ne l’entendent pas de cette oreille et usent de prétextes multiples et variés pour l’en dissuader.

Lire la suite…

La viande végane : redéfinir le véganisme

Parce qu’elle ignore la raison d’être du véganisme, sa définition actuelle ne rend pas correctement compte de la pratique végane. Pire : elle entraîne ses sympathisantes à concevoir le véganisme comme une fin en soi et non comme un moyen d’action en faveur des animaux. (Partie 2/2 d’un dossier sur la définition du véganisme)

Lire la suite…

Le véganisme est-il une position morale ?

Tandis que la Vegan Society définit le véganisme comme une position morale, les dictionnaires le réduisent généralement à un simple mode de vie. Dans cette contribution, François Jaquet prend le parti des seconds et défend une définition amorale du véganisme. (Partie 1/2 d’un dossier sur la définition du véganisme)

Lire la suite…

Antinazi·e Le courriel de Martin Gibert

Martin écrit à Axelle pour lui souhaiter une bonne année et lui suggérer des podcasts. Il lui parle aussi de l’extrême droite et de la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle. Ça dit qu’il faut viser le bien-être de tous les êtres sensibles.   

Lire la suite…